Témoignage : Elena

Victime de violences conjugales, elle quitte son mari pour élever seule son fils
Russe d’origine, Elena se marie avec un Suisse en 2003, puis fonde une famille dans laquelle nait un garçon. Le couple se sépare six ans plus tard et Elena entame un parcours de mère élevant seule son fils en cherchant à le préserver de toutes les disputes et de toutes les violences qu’elle subira avec les deux compagnons qui suivront. Elle se retrouve dévalorisée, isolée de ses amis et empêchée de se former professionnellement.

Elle bénéficie d’un salaire correct, mais les déménagements, l’accumulation de factures impayées et les pensions non encaissées ont eu raison de son budget. et ont entraîné les premières poursuites, puis la saisie de salaire. Elle ne sait pas comment s’en sortir ni qui pourra l’aider. Jusqu’au jour où une amie lui parle de Caritas Vaud.
L’analyse des dettes est relativement vite faite et toutes les conditions pour un plan de financement cantonal étant réunies, le plan peut être finalisé.

« Quelle immense satisfaction de payer la première fois une tranche d’impôt, quelle fierté de se dire « j’ai réussi à m’en sortir ». J’ai dû me battre pour mon fils, c’est lui qui m’a poussé en avant mais aussi j’ai eu beaucoup de chance de rencontrer des personnes qui m’ont, par un conseil ou un coup de pouce, permis de trouver une solution dans les moments les plus difficiles » raconte Elena les yeux rieurs, qui se réjouit à l’idée que dans trois ans elle n’aura plus de dette.

« Jamais je n’ai eu envie de rentrer à St-Pétersbourg, rien ne sert de fuir, la solution c’est de trouver sa force intérieure ».