Tranches de vie

Situations présentées dans le Caritas.mag du mois d'octobre 2020

Appel No 427
Une future famille dans une situation inquiétante
Ce couple attend un enfant pour ce mois d’octobre. Victime de harcèlement et de menaces de la part de leur famille où il vivait, il a trouvé refuge chez des amis qui l’aident du mieux qu’ils peuvent. Malgré un grand courage et une incroyable volonté à s’en sortir, Monsieur, spécialisé dans le domaine de l’événementiel, ne trouve aucun emploi et le couple n’arrive plus à se payer à manger correctement. Cela inquiète beaucoup les futurs parents dans le développement de l’enfant. Nous demandons une aide d’un montant de 2100 fr. pour leur permettre de manger sainement.
 
Appel No 428
Un traitement médical inabordable pour ce Monsieur sans domicile
V. est un homme âgé usé par la vie, souffrant d’un handicap important. Sans logement, il a longtemps subi la violence de la rue et son état de santé s’est péjoré dangereusement. L’abri pour la nuit qu’il a trouvé lui donne une toute relative stabilité. Bienveillant et respectueux, V. est très apprécié des personnes de son quartier qui lui viennent en aide afin qu’il mange à sa faim. Mais V. doit suivre un traitement médical très coûteux. Un montant de 1'800 fr. lui permettra de se soigner correctement et de rester autonome.
 
Appel No 429
M
enacée d’expulsion avec un nouveau-né
J. est une jeune femme qui, depuis 2 ans qu’elle est en Suisse, subvenait parfaitement à ses besoins jusqu’à ce que des complications de grossesse ne l’obligent à des séjours hospitaliers prolongés. Elle a perdu son travail et sa fille, née en janvier, nécessite des soins très onéreux. J. se débrouille, seule, avec des emplois irréguliers et arrive à payer les médicaments pour sa fille. Mais au détriment du loyer. Ayant plusieurs mois de retard, elle est menacée d’expulsion. Une aide de 2400 fr. lui permettrait de garder son appartement.
 
Appel No 430
Des soucis de santé qui l’empêchent de travailler
L. vit seul et des soucis de santé importants l’empêchent de subvenir à ses besoins. Il était employé par des particuliers pour l’entretien des jardins jusqu’à ce qu’il développe une allergie qui l’empêche de travailler en extérieur ; son quotidien donc s’est fortement péjoré. Ses filles, adultes, ont pu l’aider un peu, mais elles doivent aussi faire face à des difficultés financières. En attendant que le traitement que suit L. lui permette de reprendre sa vie, une aide de 1'600 fr., soit 2 mois de loyers, lui permettrait de ne pas aggraver davantage sa situation.
 
Appel No 431
Pour que ce couple avec 6 enfants puisse déménager
Cette famille vit dans un 4 pièces. Après de nombreuses années d’attente, elle a obtenu un logement subventionné plus grand. Le délai d’entrée est très court et elle se voit dans l’obligation de s’acquitter, pour le premier mois, de deux loyers. Toute la famille vit sur le petit salaire de M. et malgré leur budget très serré, leur permet les dépenses courantes. Mais pas deux loyers. Un montant de 1900 fr. leur permettra de ne pas refuser ce logement plus grand et moins cher.