Tranches de vie

Nous présentons ici des situations concrètes nécessitant votre aide.
Ces "tranches de vies" sont tirées du nouveau journal : Caritas.mag No 17 du mois d'avril 2018.
Appel 403 – Sans emploi, il n'arrive pas à payer ses frais dentaires
Monsieur R ., 30 ans, a subi un licenciement abusif qui l’a plongé dans un état dépressif grave. Ne pouvant percevoir de prestations sociales actuellement, il arrive tout juste à subvenir à ses besoins vitaux. Par ailleurs, il souffre de problèmes dentaires graves, mais n’a pas les moyens de commencer ces traitements. Un don de 1500 fr. permettrait à cette personne de soigner ses dents.

Appel 404 – Des frais trop importants pour leur petite retraite
Ce couple de retraités se débat depuis plus d’une année avec des factures cumulées qu’il n’arrive pas à payer. Approchant les 80 ans, les deux souffrent de problèmes de santé récurrents et pas toujours remboursés (problèmes dentaires, d’audition, lunettes à changer). Le couple fait le maximum pour garder la tête hors de l’eau, mais se trouve devant des choix difficiles. Nous sollicitons une aide pour payer les retards de la caisse maladie qui s’élèvent à 1500 fr. et éviter une péjoration de sa situation.


Appel 405 – Pour ne pas se retrouver sans logement
Cette famille vit dans un appartement en sous-location. Elle seule travaille, lui est père au foyer (deux enfants 17 ans et 2 ans). Sans place de crèche pour leur fi ls, il est difficile pour le papa de trouver un emploi adapté aux horaires de sa femme.
La situation fi nancière de cette famille est très précaire et elle essaie tant bien que mal de s’en sortir. Après un mois particulièrement difficile, elle n’a pas pu payer un loyer et n’arrive pas à rattraper ce retard. Le logeur s’impatiente. Une aide financière de 1000 fr. permettrait à cette famille de ne pas se retrouver à la rue.

Appel 406 – Pour accueillir une nièce et lui offrir un cadre de vie serein
Mère de trois enfants, Madame F. accueille depuis peu sa nièce, mineure, qui a dû quitter son pays en raison de circonstances familiales dramatiques. Ses parents n’étaient plus en mesure de s’occuper d’elle. La famille F. ne vit que sur le salaire du mari, et l’arrivée de cette enfant a engendré de nombreux frais imprévus. Arrivée dans l’urgence, la jeune fille n’a pour l’instant aucune aide sociale. 1000 fr. permettrait à cette famille de faire face aux frais urgents et de tenir jusqu’à ce que la situation se stabilise.

Appel 407 – Quand la séparation bouleverse son équilibre financier
N. récemment séparée, élève seule son enfant de 11 ans. Elle a été obligée de chercher un nouvel appartement qui est malheureusement plus cher que le précédent et se trouve dans un petit village loin de son travail et de l’école de sa fille. Les frais de transport, le gros loyer ainsi qu’une facture du dentiste pour elle ont fait basculer son budget. Elle se trouve avec un arriéré de deux loyers. La somme de 1500 fr. lui permettrait déjà d’en payer un.